Créances douteuses et litigieuses : CERGI SA propose une meilleure solution aux banques

CERGI SA, Editeur Africain de Logiciels de Gestion Bancaire est décidé à poursuivre l’assistance aux institutions bancaires de l’Afrique de l’Ouest. Dans la suite, de l’entrée en vigueur dans la zone de l’Union Monétaire Ouest Africaine(UMOA) du Plan Comptable Bancaire Révisé (PCB-R) et du Dispositif Prudentiel (BALE2 & BALE3) décidés par la BCEAO, la société a tenu mercredi à Lomé un séminaire managérial. La rencontre a été l’occasion pour CERGI SA de présenter ses solutions informatiques destinées à la « gestion des engagements en souffrance » au niveau des institutions bancaires.

L’entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2018 dans la zone de l’Union Monétaire Ouest Africaine(UMOA) du Plan Comptable Bancaire Révisé (PCB-R) et du Dispositif Prudentiel (BALE2 & BALE3) a engendré plusieurs travaux.

La nouvelle règlementation bancaire a créé de nouvelles exigences au niveau de plusieurs institutions bancaires de la zone. Et il s’est avéré que bon nombre de ces institutions financières n’ont pas réussi à automatiser avec satisfaction les multiples et complexes processus de traitements opérationnels et techniques qu’ont induits les nouvelles directives. Même les Éditeurs multinationaux n’y sont pas arrivés.

Le colloque de Lomé, organisé par CERGI SA vise à faire le point des travaux réalisés, attirer l’attention des dirigeants des institutions financières sur les difficultés dont ils n’ont pas toujours été correctement informés. La société compte relever les risques auxquels les exposent les solutions approximatives et souvent manuelles qui leur ont étés mises en place.

Au final, il s’agira de proposer à ceux qui le souhaitent les solutions CERGI en mettant un accent particulier sur la gestion des Créances Douteuses et Litigieuses « CDL » qui constitue l’un des points névralgiques des nouveaux dispositifs.

« Nous voulons ainsi répondre aux préoccupations des banques face aux grandes réformes introduites depuis le 1er janvier 2018 par la BCEAO pour contrôler le fonctionnement des banques. Nous nous leur apportons des solutions notamment en ce qui concerne la gestion des engagements en souffrance. Notre solution permettra aux banques d’aller vite dans ce domaine très contraignant », a déclaré Yawo Dogbo, Directeur général de CERGI.SA.

Plusieurs institutions financières participent à cette rencontre. CERGI, qui a déjà réussi à conduire à bon port la mise en conformité des Systèmes d’Information de 35 institutions lui ayant fait confiance, propose sa solution à d’autres banques.

 

Source

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
free download udemy paid course
download xiomi firmware
Download Best WordPress Themes Free Download
ZG93bmxvYWQgbHluZGEgY291cnNlIGZyZWU=